FITA Rhône-Alpes

Festival International de Théâtre Action

Équipe  de l’édition 2016 :

Direction : Laurent Poncelet

Administration : Marie-Cristal Argemi

Travail de proximité avec les habitants et assistantes de programmation : Alice Doucet & Elise Moussion

Communication : Marylou Leche

Accueil des troupes : Louisa Boumezoued

Informations pratiques sur www.fita-rhonealpes.fr

Réservations au 06 03 27  47 97

Des spectacles internationaux et des rencontres uniques avec les habitants

 

Le FITA, organisé en biennale par la Cie Ophélia Théâtre, est un temps fort de programmation de 10 à 15 spectacles internationaux qui soulèvent des questions sociales ou politiques contemporaines. Il se déroule dans l’agglomération grenobloise avec une décentralisation en Isère et Auvergne -Rhône-Alpes durant 2 à 3 semaines en novembre. Au cœur du FITA : la rencontre entre les spectacles, les équipes artistiques et les habitants, tous les habitants, notamment les plus éloignés des lieux culturels et les plus marginalisés de notre société.

Nous travaillons ainsi avec près de 80 partenaires, structures d’action sociale et associations, pour préparer ensemble ces rencontres. Il s’agit de désacraliser et décloisonner le spectacle vivant, avec le théâtre comme un lieu pour tous et par tous qui concerne tout le monde. Et de mobiliser les habitants autour des spectacles, ateliers, forums, temps d’échanges, films, expositions,… qui sont programmés pour que le FITA soit réellement un temps fort de lien et de partage pour tous.

En savoir plus sur la démarche

Les spectacles

Des spectacles qui sont autant de regards artistiques différents qui font sens et débats, des regards d’ici et d’ailleurs, du nord et du sud, et des différentes périphéries de notre monde.

La dynamique du FITA se met en place autour de spectacles professionnels internationaux et de spectacles montés par des professionnels avec des habitants. Tous les spectacles ont comme point de rencontre d’interroger notre monde d’aujourd’hui, de poser des questions qui font débat dans la cité, d’être engagés dans le monde. Dans des modes très divers, théâtre, danse, conte, chant, marionnette, slam, clown, musique, du tragique au burlesque, les spectacles programmés bousculent, font réagir, parfois dérangent. Et soulèvent des questions qui font débat. Par une approche sensible et artistique, où c’est souvent l’humain et sa condition face au monde qui sont mis en jeu. Dans un regard sensible où peuvent se mêler détresse, combat et espoir.

La diversité des origines culturelles et géographiques des troupes invitées (Afrique, Amérique laine, Asie,..), les contextes politiques ou sociaux de création, permettent aussi des approches et des regards différents et croisés sur les questions de notre temps. Chacun venant aussi avec son histoire et des formes artistiques elles aussi souvent originales et multiples, empreintes et héritières de codes et de patrimoines culturels divers. Loin des standards et d’une uniformisation culturelle, dans une réappropriation d’héritages culturels qui seront exploités, transformés, « recyclés ». Dans le travail sur le corps, le rythme, les formes textuelles par exemple. Ces derniers pourront être des textes originaux, dont créations collectives, ou des textes d’auteurs.

Outre les thèmes des spectacles, les origines géographiques des équipes programmées,
leur disponibilité, leur engagement et leur motivation à rencontrer les habitants et à travailler avec eux sont essentiels pour créer une dynamique de mobilisation des habitants. Cette dimension est aussi importante dans les choix de programmation. Les troupes programmées sont d’ailleurs souvent engagées dans des actions avec la population dans leur propre pays (enfants et jeunes des rues, enfants déscolarisés, populations victimes de violences, d’injustices,..). Une partie d’entre elles font partie de notre réseau international de théâtre

action. Nous pouvons ainsi accompagner et soutenir leurs projets (financements, productions déléguées, échanges,…).

Permettre la rencontre avec la population

Pour que le théâtre soit aussi un espace de confrontation, de lien social et de dialogue entre les habitants pour tous et par tous. Un espace public, que chacun puisse s’approprier notamment dans les quartiers populaires urbains ou en milieu rural. En touchant tous les publics, y compris les plus en difficulté, dans un enjeu essentiel de mixité sociale, culturelle et générationnelle.
Pour un théâtre vivant, présent au coeur de la cité.

L’enjeu est que les habitants se déplacent dans les théâtres avec la conscience qu’il s’y passe des choses qui les concernent, que le théâtre n’est pas un lieu inaccessible, étranger et lointain.

Sont ainsi proposés autour des spectacles, en lien avec nos partenaires :

– Des rencontres très nombreuses avec les équipes artistiques.
Ces rencontres peuvent s’appuyer sur des repas préparés par les habitants pour accueillir les troupes. Elles se prolongent par des échanges formels ou informels en lien avec l’équipe artistique et les questions soulevées par le spectacle; et peuvent s’accompagner aussi d’ateliers de pratiques artistiques. Préparées avec nos partenaires, elles peuvent se dérouler dans un quartier, un foyer, au sein d’une association,…

– Des stages  et ateliers de pratiques artistiques
Ces stages sont préparés afin de permettre une véritable mixité sociale parmi les participants.
La moitié des places sont ainsi souvent réservées à nos partenaires, l’autre moitié étant ouverte au public. Nous organisons aussi des ateliers spécifiques en lien avec un ou plusieurs partenaires en direction des résidentes d’un foyer, des usagers d’un service CCAS, des jeunes d’une MJC …

– Des forums participatifs
Les forums sont organisés autour de thèmes soulevés par la programmation. Pour leur organisation, nous travaillons avec tous nos partenaires, notamment ceux qui interviennent dans le champ social. Ces forums sont organisés pour permettre la participation active de tous. Il sont aussi l’occasion d’une confrontation entre des populations qui ne se connaissent pas, des personnes aux origines sociales et culturelles souvent très diverses et aux réalités de vie très différentes ayant rarement l’occasion de se côtoyer et d’échanger.

– Des cabarets festifs et culinaires proposés dans un quartier
Artistes du FITA et habitants du quartier se retrouvent autour de propositions artistiques et de plats préparés par les habitants,…

– Des expositions, diffusions de films, …

Un réseau exceptionnel de partenaires

Nous travaillons avec plus de 100 partenaires sur l’ensemble de la région Rhône-Alpes. Le nombre de partenaires va en augmentant d’édition en édition.

Nos partenaires sont des théâtres, des collectivités, des associations de programmation culturelle, des associations de solidarité internationale, des associations d’action sociale, des associations de quartier, des associations communautaires, des centres sociaux, des MJC, des foyers, des établissements scolaires, …

Une présence dans toute l’Isère et en région Auvergne Rhône-Alpes

Le FITA est centré dans l’agglomération grenobloise, tous les spectacles y sont programmés au moins une fois. Ils sont programmés également dans pratiquement tous les territoires de l’Isère et dans une majorité de départements de Rhône-Alpes, et ce notamment en milieu rural, en lien avec des partenaires locaux. Le nombre de partenaires et de territoires va en augmentant  d’édition en édition. le FITA était ainsi présent une trentaine de territoires en Isère et Rhône-Alpes

Nos partenaires de co-accueil sont des théâtres, des collectivités ou des associations (culture, solidarité internationale). Les lieux principaux  du FITA à Grenoble depuis 2002 sont l’Espace 600 et le Théâtre Prémol. Nos partenaires de co-accueil des éditions précédentes furent : Heure Bleue – Saint Martin d’Hères, Espace Paul Jargot – Crolles, Coléo -Pontcharra, Théatre de La Mure, Saison culturelle de La Tour du Pin, Le Diapason – St Marcellin, La Rampe – Echirolles ; Espace Aragon – Villard Bonnot ; Courant d’Art -Trièves, Communauté de Communes des Abrets, ACCR -Pont en Royans, Saison culturelle de St Etienne de Crossey, Voiron, Communauté de Communes de Varces, Théâtre de Vienne, Albertville, Théâtre Gérard Philipe – St-Jean de Maurienne  e Scarabée – Chambéry, La Motte-Servolex, MJC Montélimar …

Sur chacun des territoires, l’enjeu est d’impulser une dynamique de rencontres, d’ateliers de pratiques artistiques, de débats, forums, expositions, …autour des spectacles et des équipes artistiques programmées. Et ce à partir des questions soulevées, des pratiques artistiques mises en jeu,  des univers et contextes culturels, sociaux, politiques de création.

Nous travaillons ainsi avec des collectifs de partenaires qui peuvent regrouper des structures  culturelles, des structures d’action sociale et socioculturelle, services sociaux, jeunesse insertion ; des établissements scolaires et associations. Dans la majorité des cas, nous impulsons la mise en place de ce collectif et l’accompagnons ensuite.

 

Un travail spécifique dans l’agglomération Grenobloise

Tous les spectacles sont programmés dans l’agglomération grenobloise. Aussi, pour chacun des spectacles, des rencontres, des ateliers, des stages, des expositions… sont proposés avec les habitants.

Nous travaillons de près avec de nombreux foyers d’accueil (dont le foyer de l’Oiseau Bleu, foyer d’accueil pour femmes avec enfants), Foyers de Jeunes Travailleurs, Centres Sociaux, La Mise, associations d’action sociale (Centre d’Aide aux Demandeurs d’Asile,Apardap, Sans Papiers, Secours Catholique, Secours Populaire), associations de Solidarité Internationale (Aide et Action, Médecins du Monde, …), associations de quartiers (dont Association Arc En Ciel France-Maghreb), CCAS, associations communautaires, établissements scolaires (dont lycée Marie Curie d’Echirolles), IUFM,…

De plus, nous travaillons plus spécifiquement avec les acteur locaux (structures d’action sociale et culturelle, associations,…)  de certains quartiers de l’agglomération grenobloise:  quartiers Villeneuve, Village Olympique, quartier Abbaye, quartiers de Saint Martin d’Hères, quartiers d’Echirolles,…

Des équipes de bénévoles en appui

Le FITA mobilise 40 à 50 bénévoles. Ces bénévoles peuvent être des étudiants, chômeurs, habitants des quartiers de programmation, membres des groupes de création de la compagnie, …

Les bénévoles travaillent souvent par groupes de trois. Ces groupes sont de fait très souvent l’occasion de rencontres entre des personnes très différentes peu habituées par ailleurs à se côtoyer et à travailler ensemble.

 

L’apport de créations collectives et l’impulsion de nouveaux projets

Les créations collectives montées par la compagnie avec des habitants dont les plus fragilisés et marginalisés participent aussi largement à la dynamique générale du FITA. Allant dans le même sens, étant programmées au FITA, elles permettent une implication de leurs acteurs dans toutes les actions mises en place (dont équipes de bénévoles essentielles à la réussite du FITA). Par ailleurs, le FITA donne lieu à un afflux de nouveaux postulants aux différentes créations collectives et à la mise en place de nouveaux projets collectifs avec des habitants non menés directement par la compagnie.

 

Une mixité sociale, culturelle et générationnelle unique

Nous touchons ainsi d’une part un public habitué à fréquenter les théâtres (abonnés de l’Heure Bleue, de l’Espace 600 ou de l’Espace Paul Jargot par exemple), mais aussi les jeunes, les habitants des quartiers populaires et du milieu rural, des groupes de femmes, des personnes en situation d’exclusion sociale,…Avec le FITA comme espace pour dialoguer, se confronter à l’autre, découvrir des pratiques artistiques souvent nouvelles (théâtre, mais aussi contes, percussions, danses rituelles afro, brésiliennes ou haïtiennes, capoeira, …).

La prochaine édition aura lieu du 13 au 25 novembre 2018

 

Visitez le site du FITA Rhône-Alpes

fita_affiche2016-v2bis-001

 Brochure du FITA à télécharger

La programmation du FITA 2016

11 spectacles internationaux, Syrie, Algérie, Burkina-Faso, Belgique, France,…

Le Frichti de FatouCie Tombés du Ciel – ALGÉRIE/FRANCE – Mardi 15 novembre à 19h30 à l’Espace 600 (Grenoble)

Les deux réfugiés Les Frères Malas – SYRIE- Mercredi 16 novembre à 19h30 à l’Espace 600 (Grenoble)

 Devant la croix de Baron SamediSymbi Roots – HAÏTI – Vendredi 18 novembre à 19h30 à l’Espace 600 (Grenoble)

-> spectacle en décentralisation sur toute la région Auvergne Rhône-Alpes du 17 au 27 novembre (liste complète des dates sur http://www.fita-rhonealpes.fr/)

Silence on brûle Collectif Libertalia – BELGIQUE – Samedi 19 novembre à 19h30 l’Espace 600 (Grenoble)

Manger Cie Zygomatic – FRANCE – Mardi 22 novembre à 20h30 au Théâtre 145 (Grenoble)

Braises – Cie Artefact – France – Mardi 22 novembre à 20h30 à l’Espace Aragon (Villard Bonnot)

Le rêve de la tortue Cie Ophélia Théâtre/ Cie Humus – FRANCE – Mercredi 23 novembre à l’Auditorium de Prémol (Grenoble)

Présences Pures Cie Ophélia Théâtre – FRANCE – Vendredi 25 novembre à 20h30 au Théâtre 145 (Grenoble)

Blue’s catCie Waaldé – BURKINA FASO & CÔTE D’IVOIRE – Samedi 26 novembre à 20h30 au Théâtre 145 (Grenoble)

Rencontres de boîtes Cie Kumulus – FRANCE – Dimanche 27 novembre à 15h & 18h au Prunier Sauvage (Grenoble)

Vidéos

Le FITA en images

Production

Le FITA est organisé par la Cie Ophélia Théâtre
Avec le soutien de la Ville de Grenoble, du Département de l’Isère, de la région Auvergne-Rhône-Alpes et de la Metro

Presse